Close Le site est optimisé pour la version %1 et supérieure de votre navigateur Merci de mettre à jour celui-ci afin d'utiliser toutes les fonctionnalités de ce site

Un crédit vous engage et doit être remboursé : Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

visuel credit travaux

Cofinoga vous aide à financer vos travaux à taux compétitif.
Et pour vous protéger en cas de mauvaise surprise,
vous bénéficiez de l'avantage BeSmart:
LA PROTECTION JURIDIQUE OFFERTE
De quoi réaliser vos travaux en toute sérénité !

 


  JE FINANCE MES TRAVAUX

Travaux : quels sont les pièges à éviter ?

Travaux, les pieges à éviterDevant les sommes en jeu lors d’importants travaux de rénovation ou d’aménagement, on peut être tenté de rogner sur les coûts. Mais certaines petites économies peuvent entraîner d’importantes dépenses par la suite… et surtout, risquer de vous placer dans l’illégalité.

 

Le travail au noir

La tentation la plus courante, dans le domaine des travaux de rénovation, est de faire appel à des artisans non déclarés. En faisant affaire avec ce genre de travailleurs, vous vous placez non seulement dans l’illégalité (peine de 3 ans d’emprisonnement et/ou 45 000 € d’amende), mais vous vous exposez de plus à de gros problèmes en cas d’accident ou de malfaçon. En effet, si l’artisan se blesse chez vous, vous serez déclaré responsable. Et vous n’aurez aucun recours en cas d’abandon de chantier, de malfaçon ou de sinistre ultérieur, puisque vous ne pourrez pas présenter de facture. Vous devrez payer tous les matériaux et fournitures avec une TVA à 19,6 %, puisque les achats ne seront pas réalisés par une entreprise. Enfin, toujours sans facture, vous ne pourrez pas bénéficier des aides et avantages fiscaux…

 

Les matériaux au rabais

Le travail au noir s’accompagne souvent de matériaux achetés « hors du circuit traditionnel et sans facture ». Outre l’aspect totalement illégal de leur « acquisition », vous n’aurez aucun recours en cas de non-conformité, de casse, de malfaçon… Tout comme dans le cas du travail au noir, ne bénéficiant pas de facture, vous ne pourrez faire valoir aucun droit (garantie, sinistre, vol, aides, fiscalité…). Par ailleurs, vous n’aurez pas non plus de garantie que ces matériaux sont conformes à la réglementation française en matière de sécurité. Vous pouvez donc, au mieux, utiliser des fournitures de piètre qualité, ou, au pire, des éléments peuvent s’avérer toxiques ou dangereux.

 

Les fournitures inadaptées

Enfin, on peut être tenté d’utiliser des matériaux et fournitures à bas prix, pour faire baisser la facture des travaux.

Par exemple :

  • au lieu de commander des meubles de cuisine sur mesure, recouper des meubles de grande surface d’ameublement ;
  • acheter des meubles, équipements ou électroménagers d’entrée de gamme ;
  • faire de la récup ;
  • réutiliser les anciens éléments pour les réinstaller…

Toutes ces options ne sont pas mauvaises en soi, mais nécessitent une réflexion en amont. Le travail supplémentaire généré par la récupération ou l’adaptation de meubles ne sera-t-il pas plus coûteux que l’économie réalisée à l’achat ? Recouper des meubles ne risque-t-il pas d’affaiblir leur structure ? Investir un peu plus dans des éléments de meilleure qualité ne garantit-il pas une durée de vie plus longue ?

 

© Reed Contents, Isabelle Collin, mars 2013.

SIMULEZ VOTRE CRÉDIT !

1Type de projet

Veuillez renseigner cette valeur

Votre situation de logement

Veuillez renseigner cette valeur

2Montant souhaité
 


Veuillez renseigner cette valeur

2Montant financé
 


Veuillez renseigner cette valeur

3Mensualité
 


Veuillez renseigner cette valeur


loader